ven.

03

août

2012

Départ du chantier

1er août

La Communauté des communes fait l'avancer de 7000€ à l'association pour démarrer le chantier. Interface passe la commande des bardeaux et se met en accord avec le Syndicat de Soule pour l'organisation et l'acheminement des matériaux sur le site. Seul point noir : les derniers mètres après le ruisseau d'Olhadübi pour le transport des fournitures.

Suite à la visite du cayolar de Ganagerre, reprise de contact avec la commune de Sainte-Engrâce pour une remise en état de la piste qui accède au site et voir l'existence d'une éventuelle source à proximité de la cabane.

Contact avec la FFRP (Fédération Française de la Randonnée pédestre) pour la prochaine présentation de demande de subvention et de partenariat avec la SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi) GDF-Suez. Suite à une réponse négative, nous souhaiterions solliciter la FFRP pour un appui lors de la prochaine demande de subvention.

0 commentaires

mar.

17

avril

2012

Suivi du projet Olha

Le projet OLHA, porté par l’association BORTÜKARIAK, consiste en la rénovation de trois cayolars qui n’ont plus de vocation pastorale, afin de les transformer en abris pour usagers de la montagne. Cette rénovation sera confiée à l’association Interface qui a pour  but l’accompagnement de personnes en difficulté d’insertion en valorisant le petit patrimoine rural. A partir de ces rénovations et la réhabilitation d’anciens chemins de transhumance, l’Office de tourisme de Soule sera à même de proposer des circuits. Le projet vise, également, à inciter le Pays de Cize voisin à prolonger le circuit souletin.     

 

Historique :

Dans les années 1990, première expérience de rénovation de cayolars : Pixta Pekoa et Ardane.

2005-2007 : un petit groupe d’adhérents décide de reconduire l’expérience de rénovation de cayolars et cherche des partenaires potentiels. Mais la tâche s’avère beaucoup plus difficile que la première fois. Après la rencontre avec Kepa Fernandez, professeur à l’université de Navarre à Pampelune très intéressé par le projet, l’association se dirige vers un partenariat transfrontalier.

Janvier 2007 : présentation de l’association Interface de Mauléon agréée « Atelier-Chantier-Insertion ».

Juin 2007 : présentation du projet à tous les copropriétaires des trois cayolars choisis (Olhadübi, Ganagerre et Lexarregaratea).

Septembre 2007 : présentation du projet au Conseil général des Pyrénées-Atlantiques à Bayonne.

Octobre 2007 /mai 2008 : déplacements à Pampelune, Otxagabia, Isaba, Roncal de plusieurs représentants de l’association.

 

Mais tout ce travail de contacts et recherche ne débouche sur rien. C’est alors que l’association décide de se tourner vers le programme LEADER Montagne basque. Le programme LEADER vise à encourager des initiatives locales de développement rural. Son enveloppe globale pour la période 2007-2013 s’élève à 1.650.000 € de fonds européens auxquels s’ajoutent 1.350.000 € de subventions publiques de la Région et du Conseil général.

 

Février 2009 : présentation du projet à la Commission syndicale du Pays de Soule. Celle-ci, dans un premier temps, décide de prendre la maîtrise d’ouvrage du projet puis se ravise parce que cela ne fait pas partie de ses prérogatives.

2009/2011 : nombreuses rencontres avec l’association Interface et l’Office de tourisme de Soule pour essayer de trouver une solution.

Octobre 2011 : le Président de l’Office de tourisme de Soule, Pierre Etchemaite, prend contact avec l’association.

Novembre/décembre 2011 : une réunion est organisée à la Commission syndicale du Pays de Soule. Le projet de rénovation de trois cayolars est entériné. Les deux premiers restent inchangés. En revanche, il est décidé de rénover le cayolar Zingolatze au lieu de Lexarregaratea dans la perspective de prolongement de parcours pédestres en Pays de Cize et en Navarre. L’association Bortükariak devient le maître d’ouvrage du projet.

 

La Communauté de communes Xiberoa décide d’apporter son concours sous forme d'avance de trésorerie et ingénierie. La Commission syndicale du Pays de Soule s’engage également à prêter main forte dans les relations avec l'Administration et à mettre à disposition de l’association du personnel afin d’approcher du chantier le matériel nécessaire à la rénovation.

 

A partir de ce moment-là, les affaires sont rondement menées en coopération avec le Groupe d’Action Locale – Montagne basque ou GAL de Bayonne. La Communauté de communes et la Commission syndicale se partagent la tâche. Bortükariak est associé à toutes les démarches et fait le nécessaire pour réunir les documents concernant l’association.

 

27 janvier 2012 : Bortükariak organise une réunion destinée aux copropriétaires du cayolar Olhadübi à Tardets pour leur expliquer qu’un prêt à usage de 20 ans sera signé devant notaire. Afin de ne pas déranger les 23 copropriétaires, il est nécessaire que ceux-ci choisissent un représentant.

 

Février 2012  : la Communauté de communes regroupe les pièces nécessaires au bouclage du dossier et rédige la fiche projet LEADER avec le budget prévisionnel et le plan de financement. Elle dépose la demande de financement auprès du GAL à Bayonne qui en accuse réception le 28 février 2012.

 

15 mars 2012 : signature du prêt à usage du cayolar Olhadübi.

 

26 mars 2012 : réunion de tous les partenaires de Bortükariak c’est-à-dire les représentants de la Région Aquitaine, du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, du Pôle touristique pyrénéen, de la Communauté de communes Xiberoa et de la Commission syndicale du Pays de Soule. 

 

La suite sur notre prochain article blog ....

 

0 commentaires

ven.

02

mars

2012

Rénovation du cayolar d'Olhadubi

L'ensemble des bergers a donné son accord, le dossier va être instruit par le notaire.

Le plan de financement est prêt et sera présenté courant mars aux différents financeurs.

Il est à rappeler que ce projet bénéficie de l'appui de l’Europe (FEADER), de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRP), du Conseil Général, de la Région, de la Communauté de Communes de Soule, de la Commission Syndicale du Pays de Soule et de l'Office de Tourisme de Soule.

2 commentaires

Suite de l'historique  

 

30 mars 2012 : le conseil d’administration de Bortükariak approuve le projet et son plan de financement. Une commission OLHA est créée : elle est ouverte à toutes les bonnes volontés.

 

Avril 2012 : envoi des dossiers LEADER et DATAR (Délégation interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale).

 

Mai 2012 : création des pages internet dédiées au projet Olha par l’office de tourisme de Soule www.projet-olha.com

 

22 mai 2012 : présentation du projet à la direction départementale du Crédit Agricole à Serres-Castet.

 

29 mai 2012 : présentation du projet à la commission départementale de la nature, des sites et des paysages à la Préfecture à Pau.

 

31 mai 2012 : le comité de programmation LEADER Montagne basque accepte de financer la première tranche du projet Olha c’est-à-dire la cabane Olhadübi.

 

23 juillet 2012 : dépôt de deux déclarations préalables de travaux concernant les cabanes Olhadübi et Zingolatze à la mairie de Larrau.

 

16 août 2012 : Aldudarrak Bideo, à qui le comité de programmation LEADER Montagne basque a commandé un petit film, et le président du Rotary Club de Mauléon se rendent à la cabane Olhadübi.

 

8 septembre 2012 : préparation du terrain autour de la cabane Olhadübi par quatre bénévoles de l’association Bortükariak accompagnés du berger du cayolar d’Ardakotxea en prévision du transport des matériaux nécessaires à la rénovation.

 

24 septembre 2012 : suite à l’impossibilité d’entrer en contact avec la personne spécialisée en débardage avec cheval, le transport par hélicoptère des matériaux et matériels nécessaires à la rénovation de la cabane Olhadübi est réalisé.

 

28 septembre 2012 : exposé du projet Olha aux membres du Rotary Club de Mauléon qui remettent un chèque pour l’achat des fournitures nécessaires à la rénovation intérieure de la cabane Olhadübi par les bénévoles de l’association Bortükariak.

 

04 octobre 2012 : début des travaux par l’association Interface. Prêt d’un véhicule tout terrain par la commission syndicale du Pays de Soule à l’association Interface pour la durée du chantier.

 

17 octobre 2012 : tournage de la 2e partie du film sur le chantier.

 

26 octobre 2012 : dépôt de la déclaration préalable de travaux concernant la cabane de Garanagerre à la mairie de Sainte-Engrâce.

 

16 décembre 2012 : accord pour émettre des reçus fiscaux.

            

01 mars 2013 : subvention accordée par la Fondation Pays de France du Crédit Agricole.

 

01 mars 2013 : présentation du projet Olha aux copropriétaires de la cabane Garanagerre.

 

08 mars 2013 : présentation du projet Olha aux copropriétaires de la cabane Zingolatze.

 

20 mars 2013 : envoi des bons de souscription pour distribution par La Poste.

 

25 avril 2013 : le comité de programmation Leader Montagne basque émet un avis favorable à la demande de subvention de la 2e partie du projet Olha.

 

05 juin 2013 : signature devant notaire des prêts à usage pour les cabanes Garanagerre et Zingolatze.

 

30 juillet 2013 : la stèle offerte par le sculpteur breton, Dominique Le Paih, ami du trésorier de l’association, est transportée à la cabane Olhadübi par Interface.

 

31 août 2013 : nettoyage des alentours de la cabane Garanagerre.

 

20 septembre 2013 : l’ensemble du financement pour la restauration des deux cabanes est acquis.

 

Début octobre 2013 : le chantier Zingolatze démarre avec l’équipe des maçons. Les murs sont préparés pour la pose d’un chaînage.

 

24 octobre 2013 : fin du tournage du film commandé par Leader Montagne basque à la cabane Olhadübi.

 

Début novembre 2013 : les premières neiges tombent sur Irati, ce qui signifie l’arrêt du chantier.

 

Hiver 2013–2014 : fabrication de la charpente de la cabane Zingolatze en atelier.

 

Début mai 2014 : reprise du chantier Zingolatze. Les conditions de travail sont difficiles à cause du temps très instable.

 

02 juillet 2014 : randonnée de présentation du site de Zingolatze à Marie Grenier (Pyrénées-Magazine) - Un article intitulé "Des cayolars et des hommes" paraît dans le numéro 155 septembre-octobre 2014.

 

14 juillet 2014 : nettoyage du site de la cabane Garanagerre par les bénévoles de l'association et, immédiatement, débute le chantier.

 

25 août 2014 : une équipe de quatre bénévoles réalise les aménagements intérieurs dans la cabane Garanagerre.

 

26 août/06-07 septembre 2014 : quatre bénévoles aménagent l'intérieur de la cabane Zingolatze. 

 

10 septembre 2014 : remise officielle du chèque Crédit Agricole sur le site de Zingolatze.

 

03 novembre : les dépliants présentant 4 randonnées à la journée et la traversée de la Soule en 4 jours, exclusivement guidées par GPS, et les panneaux de présentation des cabanes sont achevés.

 

08 novembre 2014 : inauguration des cabanes Zingolatze et Garanagerre à Tardets. Mr Tassy, représentant Réseau de Transport d'Electricité (RTE) remet le chèque attribué par sa société.

 

27 mai 2015 : France 3 réalise un reportage sur le site de la cabane Zingolatze en présence d'une équipe de l'association Interface, maître-d'oeuvre, et des représentants de l'association Bortükariak, maître d'ouvrage. 

 

13 juin 2015 : reportage intitulé "Un patrimoine pour abri" sur France 3 Pays basque :

 

24 juin 2015 : visite de conformité des travaux effectués dans les cabanes Zingolatze et Garanagerre par Mr Dumont, délégué Béarn et Soule de la Fondation du Patrimoine, accompagné de l'architecte des bâtiments de France.

 

 

Fin 2014, le projet Olha dont le but était la restauration, par une association d'insertion, de  cabanes de bergers destinées à servir d'abris aux usagers de la montagne, est devenu réalité. Le projet fou d'une poignée de randonneurs, devenu PROJET DE TERRITOIRE, a mobilisé les collectivités locales (communauté de communes Xiberoa, commission syndicale du Pays de Soule, commune de Mauléon), l'office de tourisme de Soule, des personnes aux compétences particulières comme les traducteurs, des sympathisants, des bénévoles de l'association Bortükariak et des personnes en parcours d'insertion. Tous ont démontré que le mot SOLIDARITE n'est pas un vain mot en Soule. Il y a quelques décennies, Jean Pitrau, paysan syndicaliste haut-souletin, donnait une magnifique définition de ce mot : "La solidarité est la dernière arme des faibles et la condition de tous les succès durables." Que l'ensemble des acteurs de ce projet soient remerciés.

 

Début 2015, deux associations qui portent des projets semblables ont pris contact avec Bortükariak. Nous invitons les collectivités locales à leur donner un coup de main (ce n'est pas nécessairement de l'argent) ! 

     

 

 

Pixta Pekoa - photo Etienne Boyer
Pixta Pekoa - photo Etienne Boyer

Pour nous contacter :

jacques.hidondo@wanadoo.fr

Club de Mauléon

Ardane Pekoa - Photo Christophe de Parda
Ardane Pekoa - Photo Christophe de Parda